Quelles sont les obligations du gestionnaire locatif ?

0
21
Quelles sont les obligations du gestionnaire locatif ?
Quelles sont les obligations du gestionnaire locatif ?
Rate this post

Il est très courant que les propriétaires confient la gestion de leurs biens immobiliers à un agent spécialisé. Une marque de confiance dont s’acquière ce professionnel. Cependant, quelles sont les obligations du gestionnaire locatif ? L’agence mandatée devra mettre en œuvre et gérer plusieurs aspects de la location. On vous dit tout.

Quel est le rôle d’un gestionnaire locatif ?

Avant de débuter, revenons sur ce qu’est un gestionnaire locatif. Vous en avez déjà entendu parler, sans bien savoir quel était son rôle ? En résumé, le gestionnaire locatif vient en aide aux propriétaires en les soulageant de toutes les démarches administratives. Il peut intervenir pour le compte de particuliers ou de professionnels et gérer la location de leurs biens de A à Z. Il est souvent employé au sein même d’une agence immobilière.

Vous souhaitez louer votre appartement ou votre maison sans vous encombrer des responsabilités, et parfois des désagréments, qui l’accompagnent ? C’est là qu’intervient le mandataire.

Les obligations du gestionnaire locatif sont nombreuses.
Les obligations du gestionnaire locatif sont nombreuses.

Comment fonctionne la gestion locative ?

Avant de confier les clefs de votre bien à un professionnel de l’immobilier, vous devez d’abord vérifier que l’agence est habilitée à gérer les mandats locatifs. Et oui, toutes les agences ne proposent pas ce service !

Une fois l’agence immobilière retenue, un contrat vous unit, stipulant que vous leur confier la location du logement en question. Le contrat engage les deux parties et autorise l’agence immobilière à :

  • chercher un locataire pour votre compte (selon parfois des critères et des garanties, comme la situation financière du candidat) ;
  • rédiger le contrat de location entre le locataire et le propriétaire ;
  • s’assurer du bon déroulement de l’état des lieux à l’arrivée du locataire, comme à son départ ;
  • faire le lien au niveau des transactions : le paiement des loyers et des charges transitent par l’agence immobilière, avant d’être restitué aux propriétaires ;
  • gérer tous les désagréments incombant aux propriétaires (retard de paiement, petits travaux à leur charge, plaintes de la copropriété…).

En contrepartie, le propriétaire doit s’acquitter des frais de gestion locative. Ils varient selon les agences immobilières mais sont obligatoirement plafonnés.

Un contrat unit le gestionnaire et le propriétaire du bien.
Un contrat unit le gestionnaire et le propriétaire du bien.

Quelles sont les obligations du gestionnaire locatif ?

Si le gestionnaire locatif est payé par le propriétaire, il y a plusieurs obligations à respecter. C’est le cas notamment de garantir les engagements mentionnés dans le contrat et de préserver les intérêts du propriétaire.

En veillant notamment à ce que tout soit en ordre, au niveau de l’assurance habitation (à renouveler chaque année), ou de l’entretien de la chaudière à gaz, s’il y en a une, qui est à la charge du locataire. Le gestionnaire locatif doit demander chaque année les justificatifs liés à ces démarches et les conserver en cas de litige.

Idem pour les petits travaux de rénovation. Le mandataire doit à son tour en avertir le propriétaire, lorsque c’est précisé dans le contrat. Dans le cas contraire, le gestionnaire locatif prend lui-même les devants en faisant intervenir un artisan partenaire de l’agence. Il doit également informer le propriétaire de tout changement de locataire ou de retard de paiement.

Les obligations du gestionnaire locatif conserve à la fois les propriétaires et les locataires.
Les obligations du gestionnaire locatif conserve à la fois les propriétaires et les locataires.

Les obligations du gestionnaire locatif concernent également le locataire, car il sera son unique interlocuteur. Il doit en effet organiser les visites du bien en question, préparer le contrat de location et veiller à ce que tous les critères soient corrects : bulletins de salaires, impôt sur le revenu, attestation d’assurance etc… C’est également le gestionnaire locatif qui s’occupe de l’état des lieux d’entrée, soit à sa responsabilité, soit en faisant appel à un huissier de justice.

Ensuite, il veille au bon déroulement de la location : pas d’impayés de loyer, pas de retard au niveau de l’entretien obligatoire des équipements, pas de problèmes de voisinage, pas de dégâts du bien immobilier etc…

Article précédentQuelle est la différence entre un mandataire et un concessionnaire ?
Article suivantVol de vélo : est-il pris en charge par votre assurance ?