Comment choisir une gigoteuse hiver chaude et confortable ?

0
45
Sleeping baby
Sleeping baby
5/5 - (2 votes)

A l’approche de l’hiver, vous vous demandez comment couvrir bébé pendant la nuit. Le casse-tête de tous les parents ! Faut-il choisir une gigoteuse très chaude et comment s’assurer qu’elle sera adaptée pour permettre à bébé de dormir paisiblement ? Pour tout savoir sur le sujet, suivez le guide !

Quelle matière pour une gigoteuse hiver ?

Le choix de la matière est en effet une des premières questions à se poser lorsqu’on choisit une gigoteuse pour l’hiver. Si le coton est plutôt réservé aux gigoteuses légères d’été, d’autres matières sont plus adaptées pour l’hiver. Les gigoteuses en polaire, velours ou jersey, peuvent alors être caractérisées de gigoteuses hiver. Découvrez un large choix de gigoteuses hiver sur le site Atelier Chamalo.

On appréciera le velours ouatiné pour sa légèreté. Le polaire apporte aussi une douce chaleur pendant les froides soirées d’hiver. Enfin, le jersey chaud offre un effet douillet à souhait. Quelle que soit la matière choisie, privilégiez une doublure en ouatine qui réchauffe encore plus pendant la saison d’hiver. Elle offre aussi des propriétés respirantes pour un confort renforcé.

Pour le confort de votre petit ange, certaines turbulettes présentent un toucher plus doux, voire molletonné. Elles sauront alors accompagner votre enfant dans ses songes.

Une gigoteuse avec ou sans manche ?

Il existe des gigoteuses avec manches, mais nous vous recommandons d’investir dans une gigoteuse hiver sans manche. Généralement, votre bébé est vêtu d’un pyjama chaud. Il n’a pas réellement besoin d’avoir les bras couverts. Mais surtout, une gigoteuse avec manches est beaucoup moins confortable. Les bras du bébé sont contraints par la forme des manches, souvent rigides et peu flexibles. Imaginez-vous avec les bras tendus sur les côtés, incapable de vous gratter le nez !  

Vérifier le TOG ou la capacité thermique d’une gigoteuse

Le TOG est une unité de mesure de la capacité thermique d’un textile. C’est un indice de chaleur qui permet de comparer par exemple entre eux la capacité de chaleur des gigoteuses, nids d’anges et turbulettes. TOG est une abréviation de l’anglais « Thermal Overall Grade ».

Plus le TOG est élevé et plus la gigoteuse est chaude. Les graduations des TOG sont compris entre 0,5 er 4. Pour une gigoteuse hiver, nous recommandons de choisir un TOG 2 au minimum. Mais le mieux est de choisir un TOG 2,5 ou un TOG 3 voire 3,5, selon la température de la pièce.

Doudou Crochet Lapin BIO, de l’atelier Chamalo

Autres conseils pour garder bébé à la bonne température

Nous avons vu là des critères importants pour choisir une gigoteuse pour passer l’hiver. Pour autant, il n’y a pas que le choix de la gigoteuse qui compte. Pour garder bébé à la bonne température, vous devez également prendre d’autres dispositions.

Régler la température de la chambre de bébé

La température idéale pour la chambre de bébé est de 19°C. Il est en effet préférable de dormir dans une pièce fraiche non surchauffée. Dans ce cas, il vaut mieux bien couvrir bébé.

Vérifiez le taux d’humidité de la chambre de bébé

Le taux d’humidité idéal doit être compris entre 40 et 60%. Un trop fort taux d’humidité dans la chambre peut être néfaste pour votre enfant. Mais c’est également le cas pour un taux trop faible. Un air ambiant trop sec affectera le système respiratoire de votre tout petit. Dans ce cas, installez un humidificateur.

Couvrir correctement votre bébé pendant son sommeil

Comment habiller votre bébé pendant les froides nuits d’hiver ? La tenue idéale se compose d’un body en coton et d’un pyjama chaud, un pyjama en velours par exemple. Bien sûr, pensez à adapter le choix du pyjama avec la gigoteuse. Avec une gigoteuse très chaude, un pyjama plus léger sera peut-être plus adéquat.

Vous avez maintenant toutes les clés pour choisir une gigoteuse hiver et pour mettre bébé dans de bonnes dispositions pour dormir. Son sommeil est précieux. Et un bébé qui dort bien, ce sont des parents qui dorment aussi !

Article précédentCréation d’entreprise : les acteurs institutionnels auxquels vous référer
Article suivantTest du fer à lisser L’Oréal Professionnel Steampod 3.0 – Notre avis