Assurance auto et conduite : conseils pour les nouveaux conducteurs

0
662
Rate this post

En tant que jeune conducteur, vous devez être conscient que conduire une voiture est une responsabilité importante. Vous devez bien comprendre votre véhicule et bien l’entretenir, tout en connaissant les différents risques que vous prenez sur la route et les moyens de les réduire. Il vous faut également une assurance auto, comme le précise l’article L211-1 du Code des assurances. Si la formule au tiers constitue le niveau de couverture minimum exigé, il vous est possible d’adapter votre contrat. Vous êtes libre de compléter la garantie responsabilité civile par les protections dont vous avez besoin. Voici donc quelques conseils en matière d’assurance auto et de conduite pour les nouveaux conducteurs.

Apprenez à connaître votre véhicule et ses dispositifs de sécurité

Avant de prendre le volant, familiarisez-vous avec votre véhicule. Lisez attentivement le manuel du propriétaire pour connaître les spécifications techniques et les recommandations du fabricant. Le même document vous permet d’appréhender les différentes commandes, les indicateurs, les feux, les freins, les pneus, les essuie-glaces, etc. Il faut ensuite vérifier que tout fonctionne correctement et signaler toute anomalie à votre garagiste. Apprenez par ailleurs à utiliser les dispositifs de sécurité de votre automobile :

  • les airbags,
  • l’ABS,
  • l’ESP,
  • les ceintures de sécurité,
  • le régulateur de vitesse, etc.

Ces systèmes peuvent vous sauver la vie en cas d’accident, mais ils ne sont pas infaillibles. Veillez à rester maître de votre voiture et abstenez-vous de vous fier aveuglément à la technologie. Plus vous connaissez votre véhicule, plus vous pourrez le conduire confortablement, efficacement et sûrement. Cela vous permet également de faire des économies à long terme. Une automobile bien entretenue et utilisée de manière optimale consomme moins de carburant. Elle génère moins d’émissions polluantes et requiert moins de réparations. En prouvant à votre assureur que vous êtes un conducteur prudent et responsable, vous l’amenez à revoir à la baisse votre prime.

Comparez soigneusement les différentes options d’assurance automobile

Qualifiés de « profil à risque » par les assureurs, les jeunes automobilistes sont dans la majorité des cas soumis à une surprime. Le montant de cette majoration dépend de la formation à l’examen du permis qu’ils ont suivi. Il est généralement réduit pour les nouveaux conducteurs ayant eu recours à la conduite accompagnée. Dans tous les cas, si les assureurs appliquent une surprime, c’est dans une optique de compensation de l’accroissement du niveau de risque. Il existe cependant certaines compagnies spécialisées dans les profils à risque. Leur but est de leur permettre de profiter d’une couverture satisfaisante sans se ruiner. Celles-ci sont à même de vous donner des conseils pour choisir une assurance auto affichant le meilleur rapport protection/prix.

Avant de mener vos recherches, faites le point sur vos besoins. Considérez tout d’abord votre véhicule en portant attention à son modèle, sa marque, son état et sa valeur. Pensez ensuite à l’utilisation que vous souhaitez en faire, ainsi que la fréquence à laquelle vous désirez en faire usage. Prenez en compte votre style de conduite, votre budget et le lieu où vous garez votre automobile. À tout cela s’ajoute votre niveau de compétence et d’expérience à la conduite. Lorsque vous avez pris connaissance de vos besoins réels, vous pouvez schématiser votre assurance auto idéale. Avec elle, vous profitez d’une couverture optimale et ne payez que pour les protections indispensables.

Pour comparer les différentes offres du marché, passez par un comparateur en ligne. Celui-ci vous permet d’obtenir en seulement quelques clics des devis venant de plusieurs assureurs différents. Au moment de la comparaison, ne vous fiez pas qu’au prix. Prenez en compte le niveau de couverture, les garanties, leurs conditions d’application, leurs exclusions, etc. Pour ce qui est des franchises, il faut qu’elles s’adaptent à votre situation financière et à votre capacité d’épargne. Passez au crible les conditions générales et spécifiques de chaque contrat. Pour trouver la meilleure assurance auto pour jeunes conducteurs, vous pouvez aussi mandater un courtier spécialisé.

Assurance automobile nouveaux conducteurs

Effectuez un entretien régulier

Un entretien régulier vous permet de maintenir en bon état de fonctionnement votre véhicule tout en préservant son esthétique et sa valeur. Il s’agit par ailleurs de prolonger sa durée de vie et de prévenir les pannes, les accidents et les contraventions. L’entretien régulier d’une voiture comprend un certain nombre d’opérations. On retrouve par exemple la vérification des différents niveaux, dont :

  • le liquide de transmission,
  • l’huile moteur,
  • le liquide de frein,
  • le liquide de direction assistée,
  • le liquide de refroidissement,
  • le liquide lave-glace, etc.

Tout fluide dont le niveau n’est pas optimal doit être régularisé. Il convient également de vérifier les pneus en portant attention à leur pression, leur usure, leur état et leurs flancs. N’oubliez pas de contrôler les filtres et de remplacer ceux qui ne peuvent plus assurer leurs fonctions. Évaluez l’état des différents équipements principaux et ne négligez pas la révision périodique. Pour que l’entretien se fasse correctement, respectez les intervalles préconisés par le constructeur. De plus, il est conseillé de laver régulièrement votre véhicule. Chaque fois que vous prenez le volant, soyez très attentif aux bruits anormaux, ainsi qu’aux voyants lumineux du tableau de bord. Ne faites surtout pas l’impasse sur le contrôle technique.

Soyez attentif aux conditions de conduite dangereuses

Un nouvel automobiliste doit se montrer très attentif aux différentes conditions dans lesquelles la conduite peut s’avérer dangereuse. Elles peuvent survenir à tout moment et porter atteinte à votre sécurité ou à celle des autres usagers. Ils peuvent être liés à un certain nombre de facteurs. On note tout d’abord la pluie qui réduit la visibilité et augmente la distance de freinage. Elle implique de réduire votre vitesse, d’augmenter les distances de sécurité, d’allumer vos phares et d’éviter les flaques.

En cas de neige, la chaussée devient glissante et l’adhérence s’en trouve diminuée. Il est recommandé d’utiliser des pneus neige et d’y installer en plus des chaînes si nécessaire. Veillez à conduire tout en douceur et lentement. Il faut que la distance entre votre véhicule et celui devant vous soit la plus élevée possible. N’oubliez pas de mettre en marche vos phares et vos antibrouillards au cas où la visibilité serait faible à 100 m.

La nuit, il est conseillé d’adapter votre allure et de faire en sorte d’être visible par les autres usagers. Pensez à respecter les distances de sécurité et faites très attention aux animaux. Utilisez correctement vos différents feux et soyez attentif à l’éblouissement causé par les phares des autres automobiles ou par les éclairages urbains. Vous devez vous reposer suffisamment et vous interdire de prendre le volant si vous êtes fatigué ou somnolent.

En cas de trafic dense, il faut respecter scrupuleusement le Code de la route et les règles de courtoisie. Vous devez adapter votre vitesse et votre positionnement en fonction du flux de circulation. Soyez très attentif aux autres usagers de la route et évitez toute distraction (radio, conversations, etc.). En cas de brouillard, réduisez votre allure et augmentez le plus possible les distances de sécurité. Allumez vos feux de croisement et, si nécessaire, vos feux de brouillard. Vous devez également éviter de dépasser, de changer de voie ou de vous arrêter brusquement.

Respectez le Code de la route et restez vigilant

Chaque fois que vous conduisez, vous devez adopter un comportement respectueux tout en faisant preuve de courtoisie. Vous devez être en mesure de signaler correctement les autres usagers de la route selon les circonstances : clignotants, appels de phares, feux de détresse, etc. Le Code de la route vous oblige à respecter aussi bien les règles sur les priorités que les limitations de vitesse. Soyez très attentif à toute signalisation routière et respectez les distances de sécurité avec les autres automobiles. Pour ce qui est des dépassements, ils doivent se faire avec prudence et conformément aux règles suivantes :

  • ne pas dépasser par la droite, sauf en cas de circulation en files ininterrompues,
  • ne pas dépasser sur une ligne continue, sauf en cas de danger imminent,
  • ne pas dépasser à proximité d’un passage piéton, d’une intersection, d’un virage, d’un passage à niveau,
  • ne pas dépasser si la visibilité est insuffisante ou si la chaussée est glissante,
  • signalez votre dépassement en utilisant vos clignotants ou votre avertissement sonore,
  • laissez une distance suffisante entre vous et la voiture dépassée avant de vous rabattre.

Les règles relatives aux stationnements doivent par ailleurs être respectées. Vous n’êtes pas autorisé à vous garer sur les trottoirs, les passages piétons, les pistes cyclables ou encore les places réservées aux personnes handicapées. De plus, vous devez éviter tout comportement à risque. Parmi eux, on retrouve notamment la conduite en état d’ivresse, la conduite sous l’influence de stupéfiants, la non-utilisation de ceintures de sécurité, etc.

À cela s’ajoutent l’usage de téléphone au volant ou encore le port d’un casque audio ou d’écouteurs. En roulant prudemment et conformément au Code de la route, vous préservez aussi bien votre sécurité que celle des autres. Après une année sans accident responsable, votre prime d’assurance auto s’allège. Vous pouvez en plus profiter d’un bonus pouvant aller jusqu’à 30 %.

Article précédentUne demande de visa simplifiée : faites votre demande en ligne
Article suivant4 raisons de choisir le picot lait pour les nouveau-nés