Dress Me Up

Merveilleux défilé Vuitton

4 octobre 2012

En ce dernier jour de fashion week nous avions rendez vous avec le grand (le très grand) Marc Jacobs.

Depuis toujours je trépigne d’impatience à l’idée de découvrir ce que le maître des défilés nous a concocté.
En effet, après nous avoir fait retrouver notre âme d’enfant sur un carrousel digne d’un conte de fée ou encore et nous avoir fait voyager dans un train retro les saisons dernières, une question brûlait les lèvres de toutes les rédactrices de mode du monde entier mais que Diable Marc nous préparait il cette année.
Parce que, quant on met la barre si haut, d’une vous ne pouvez pas faire moins bien au défilé suivant et de deux vous n’avez presque pas le droit à l’erreur. J’aime à croire que Marc Jacobs ne s’encombre pas de telles considérations, son credo semblant plutôt être de toujours plus haut, toujours plus fort.
Nous voici donc, toutes installées – en avance- au carré du Louvre pour assister au dernier défilé Vuitton qui, depuis quelques saisons, commence toujours à 10h pétante.
10h pile, un grand silence se fait et le défilé commence.

Les mannequins de Marc Jacobs descendent, lentement, au rythme d’un escalator et défilent deux par deux, pour un effet graphique assumé.

Les vêtements sont, bien évidement, absolument somptueux.

Et il y a un côté très architecturale dans ce défilé et cela n’a d’ailleurs rien d’étonnant quant on sait qu’il a été très largement inspiré du travail de Daniel Buren et de ses fameuses colonnes.

Le petit + savez vous que ce dernier a d’ailleurs aidé à la mise en scène du défilé.

Il n’y a absolument rien à dire, ces 15 minutes de show ont été, une fois de plus, un véritable enchantement et on regrette l’arrivée du final.

Une fois de plus Marc Jacobs a fait une brillante démonstration de son talent incroyable, tout en se renouvelant à chaque saison, il arrive à garder l’adn de la Maison Vuitton et nous dévoile une collection absolument parfaite.

You Might Also Like

  • Le défilé Chanel comme si vous y étiez 8 octobre 2012 at 08:01

    […] ouvert le bal la semaine dernière avec Vuitton, et je poursuis aujourd’hui avec […]

  • ptit pinceau 4 octobre 2012 at 10:04

    magnifique, la chance