Dress Me Up

Au coeur des défilés Dévastée, Anne Valérie Hash, Dries, Felipe Oliveira Baptista et Rochas

3 mars 2011

J’entame ma 2ème journée de défilé, aujourd’hui le programme est très chargé. Allez suivez moi je vous raconte tout sur tout.

Je commence ma journée avec le Défilé Dévastée. Comme toujours on se retrouve plongé dans leur univers dark avec au programme du blanc, du noir, quelques touches de gris et leurs traditionnels imprimés. C’est beau, c’est fluide, il y a de très belles pièces, le tout avec ce petit côté poétique qui caractérise le travail d’Ophelie Klere et de Francois Alary

J’enchaîne ma journée en filant dans le show room de la très jolie marque Anne Valérie Hash

Et là, le temps s’est arrêté, les mannequins défilent ou plus exactement déambulent avec grâce, dans des tenues vaporeuses aux couleurs automnales, du vert, du beige, du nude, du marron, du moutarde, le tout dans de sublimes matières, soie, mousseline et fourrure. Un magnifique moment pour un sublime défilé.

Le petit + depuis hier la jolie marque a lancée la e boutique de sa nouvelle ligne, allez donc y faire un tour c’est absolument magnifique.

Après ce moment très poétique je file assister au défilé Dries.

Et là, les mots me manquent pour vous décrire ce défilé absolument fabuleux. Le lieu déjà, dans la mairie de Paris, est magnifique.

quant au défilé, les looks sont plus beaux les uns que les autres. Comme toujours le talentueux créateur mélange, avec grâce, les imprimés d’une façon dont lui seul a le secret. A son habitude il mélange pièces empruntées au vestiaire masculins et pièces très féminines. Il utilise pour sa collection des matières nobles, fourrure, python, brocard, lurex, les filles sont perchées sur des boots à tomber par terre, notamment celles avec le talon en plexi qui donnent à leur démarche une impression de flottement. Tout est absolument sublime, du grand (très) grand Dries.


Hop hop hop, juste le temps de m’en remettre (j’ai vraiment adoré) et je file au Palais de Tokyo pour y voir le défilé de Félipe Oliveira Baptista, là aussi on assiste à un très beau défilé, de très belles pièces retravaillées, là encore on joue avec les matières et les couleurs. Les robes sont rebrodées de sequins, les cols sont gansés de fourrure, c’est beau, c’est sobre c’est parfait.

Et je termine cette très belle journée de Fashion Week en beauté avec le défilé Rochas, là aussi les pièces sont incroyablement belles. On est dans un esprit retro ulta chic absolument canon. L’héroïne Hitchcokienne n’est pas loin. Son vestiaire se compose de tenues marines, grises, crèmes, beige rosé, blanc, nude le tout rehaussé par quelques touches de bordeaux. Elle se pare de jolies jupes, de sublimes manteaux, de beaux pantalons imprimés et de maille incroyables. Tout est beau, les coupes, les matières, les couleurs. Un moment de grâce.

Le petit + j’ai eu la chance de pouvoir accéder au Backstage alors hop profitez en 🙂

You Might Also Like

  • marmitounette 3 mars 2011 at 10:35

    Mais comment fais tu pour être en place comme ca ? 😀
    je suis très impressionnée, bravo !

    merci pour ton magnifique blog

    biz

  • mll mag 3 mars 2011 at 08:21

    tres sympa 😉

    http://magmoiselle.fr/?p=5891

    • Virginie 4 mars 2011 at 01:58

      Oui c’était vraiment des défilés canon 🙂